• flexible convention de diametres

Skip to Main Content »


Tous nos flexibles sont contrôlés : toutefois une anomalie peut toujours échapper à un contrôle, de même qu’une détérioration peut se produire au cours du transport ou de manipulation.

Aussi, avant la mise en place d’un flexible, nous demandons que le poseur effectue un dernier contrôle. Un flexible présentant une anomalie (raccord ou tresse détériorés, douille non/mal sertie, oxydée ou fendue) ne doit en aucun cas être mis en place.

Lors de la mise en place des flexibles, respecter le rayon de courbure minimum et éviter toute tension, traction ou torsion du flexible (utiliser 2 clés adaptées). Un simple blocage suffit pour l’étanchéité par joint ou métal/métal.

Les douilles pour les flexibles montées pour eau très froide doivent être en inox (climatisation).

Chaque flexible doit être équipé d’au moins un raccord à écrou tournant.

Ne pas utiliser le flexible en manchon de dilatation (raccordement de colonnes droites fixes) ; dans ce cas, utiliser des coudes et faire une lyre après nous avoir consultés.

Ne pas monter deux flexibles bout à bout.

Ne pas positionner de flexible contre un mur brut ou crépi à enduit rugueux, contre des tôles ou objets à angles vifs risquant de détruire la tresse lors de frictions provoquées par les ouvertures et fermetures des robinets.

Nos raccords à écrou ont un taraudage cylindrique et font étanchéité à leur portée (par joint si portée plate, métal/métal si portée sphéro-conique). Il est interdit d’y adapter directement sans raccord union, un raccord mâle ou filetage conique et d’y pratiquer d’autres types d’étanchéité : filasse, graisses, etc.

Nos flexibles à base de caoutchouc EPDM sont uniquement destinés au passage d’eau brut ou d’eau glycolée. En cas de traitement d’eau, le client doit vérifier les compatibilités chimiques avec les composants ; à proscrire les additifs à base d’amines ou d’huiles minérales.

En cas de doute, nous consulter.

Ne pas installer de flexibles près des parties chaudes dépassant 100°C.

Éloigner les flexibles caoutchouc et plastique de toute flamme : chalumeau, lampe à souder, allumettes, etc. ATTENTION AUX SOUDURES près des flexibles ; bien protéger ces derniers.

Pour l’emploi à l’extérieur (capteurs solaires, piscine, etc.) employer les flexibles EI (inox), ETV (textile résistant aux U.V.) ou IPO (tout inox) si température >110°C.

En cas de gel du flexible, dégeler à l’eau chaude.

Les traversées de cloisons, dalles, planchers doivent être faites obligatoirement sous fourreau protecteur permettant le passage du flexible équipé de ses raccords. Il est strictement interdit de noyer un flexible dans une dalle ou une cloison, même en plâtre.

Toutes les installations de flexibles doivent être facilement accessibles, un changement de flexible ne doit pas nécessiter plus de 15 minutes.
Ce changement ne doit causer aucune détérioration du mur, cloison ou sol ; dans le cas contraire, faire l’installation en traditionnel.
Le remplacement de tout flexible doit être prévu. Il est interdit de poser les flexibles dans l’épaisseur d’une dalle sans accès direct aux raccords.

Toute installation comportant des flexibles doit être essayée à 1.5 fois le pression de service avant la mise en service. Cette pression doit être maintenue une ½ heure, le temps d’un contrôle

Prendre garde aux risques de « couple électrolytique » fer/cuivre : utiliser des raccords adaptés fer/fer ou laiton cuivre.

Pour le bâtiment, n’oubliez pas que toute installation terminée doit être essayée en pression (DTU - Octobre 1959 - N°60.1 - Février 90 - N°6510).

L’étanchéité est à la charge de l’installateur, sauf pour les raccords qui comportent un joint intégré.
UTILISATION DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, Cliquez ici
x